Rencontres particulières : Freddy Landry et le TPR – articles.

Ainsi que je le raconte dans « Rencontres particulières11 : Freddy Landry », ce qui a permis que nous nous rencontrions ce sont les articles de journal, parus dans la « Lutte syndicale » en 1960. Voici les deux articles. Le premier est une revue de presse au sujet du premier spectacle du premier TPR « La Cruche cassée ».

Comme on le voit, Freddy a signé l’article en septembre 2019, soit quelques années… après qu’il l’a écrit !

Afin de rendre plus aisée la lecture du second article, j’ai procédé à un montage. Freddy explique l’effort fait par la troupe du TPR pour que le public comprenne le message d’une pièce, à savoit l’utilisation de moyens proches du monde du cinéma. On reconnaît bien là l’homme de cinéma.

Il existe une version signée par Freddy, elle viendra un de ces jours.

« Et elle arriva ! »

La voilà, la fameuse signature ! Elle figure sur le montage original que je ne vais pas découper. Le texte est moins lisible que sur la copie, mais l’important c’est d’avoir la signature du maître !

Je reviens sur l’arrivée de ces articles dans ma vie : je remets à Mado, la femme d’Ernest Grize, premier régisseur du Centre culturel neuchâtelois (CCN), la montre, de son mari, que j’ai trouvée parmi les affaires de mon ami André Oppel, ancien et seul directeur artistique du CCN, parti au ciel il y a des années. C’est une montre Borel, de Neuchâtel, de 1951 (le reste de l’histoire se trouve dans l’article « Une montre parmi les affaires d’André » – voir lien ci-dessous). Je demande à Mado si elle a des documents sur le CCN, elle me dit que oui et en fait me remet les deux articles écrits par Freddy. Curieusement, Ernest et André avaient travaillé au TPR et Freddy avait fait état des activités de la compagnie théâtrale via ces deux articles. Ils sont réunis dans un même monde dont je fais partie. Je suis parcourue par une onde intemporelle.

Si au premier abord je me suis demandé ce que ces articles venaient faire dans mon histoire de vie, je ne tarde pas à remercier Mado du fond du coeur, car ces articles ont ouvert la voie pour que j’aie une rencontre réellement extraordinaire avec Freddy, dont le départ au ciel m’a bien laissée sur ma faim… (voir lien ci-dessous).

Lien vers :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s