Spectacles de danse 2018

Certaines difficultés se sont insérées dans ma vie. C’est ce que l’on dit quand on s’imagine que les choses viennent du dehors, me dit une voix intérieure. Bon, alors… on accepte, dis-je. Je peux faire mieux, me dit-on à nouveau. Après réflexion,  je ne dis plus « on accepte » mais  » j’accepte » ce point de vue et essaie de comprendre que je n’ai pas su faire autrement que de m’arranger pour vivre certaines difficultés. C’est déjà mieux, me dit la même voix…

Cela étant, que faire ? Quelques unes des difficultés sont liées à mon monde de la danse. Cela ne vaut pas la peine de les mentionner. Ce qui est important c’est de savoir comment on les vit. Ma première réaction a été : si je dois « mourir » (sens figuratif, bien sûr), je le ferai la tête haute. Et, j’organise alors des spectacles avec mon élève de quinze ans. Théme : comment faire face à des difficultés.

En fait, je n’ai pas commencé à régler des chorégraphies pour ce thème. J’ai puisé dans le répertoire que je me suis créé peu à peu avec mon élève. Et, dans ce domaine de la danse, comme dans tous mes autres domaines, les choses se chevauchent, sont là en filigrane.

Afin de mieux faire comprendre à mon élève certains mouvements, de donner vie à certains pas, j’avais inventé des petites histoires. En racontant l’affaire au médecin chez lequel je vais en formation continue, le docteur Benoît Lesage, il m’a fait remarquer que  m’apprêtais à mettre en pratique ce que je prônais, à savoir : comment faire face à des difficultés. J’ai bien rigolé

Notamment, j’avais un exercice où il est question du yin et du yang, de monter et descendre dans la vie, soit de passer des moments où tout va bien à des moments où ce n’est pas drôle du tout ; que j’avais une danse où l’on perd son axe si on se bat et qu’on le retrouve quand on se centre ; qu’une autre parlait du souffle qui est là avant notre naissance et qui sera là après notre départ de ce monde… Bon, tout était là mais je ne savais pas que c’était pour moi aussi !

Ce « Je ne savais pas que c’était pour moi aussi »… Bernard Michel Boissier (BMB), spécialiste en neuroscience (les neurosciences occupent le champ phyisique uniquement et la neuroscience fait intervenir l’esprit) dit qu’en fait on sait au fond de soi, mais qu’on ne savait pas qu’on savait… Les différentes étapes que la pensée franchit sont celles qui vont de l’inconscient au conscient. C’est un monde fabuleux.

Alors, j’ai organisé une série de spectacles et invite des amis, des gens qui sont dans la même longueur d’onde que moi. Ensuite, on partage une soupe ou un thé de fruits, cela dépend de la saison et profitons pour avoir une conversation dont les sujets vont de la façon dont on perçoit la vie, aux mathématiques, à la musique, cela dépend du public venu. En tous les cas, ce sont des moments très intenses.

Diapositive21
Les Souffles
Diapositive22
Les âmes du désert
Diapositive23
Planètes en résonance
Diapositive25
New York – New York
Diapositive26
Conversation intérieure
Diapositive25
Conversation intérieure

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s