Rencontres particulières 3 : Gilles Rémy and his Jazz Band

Aujourd’hui, samedi, je rentrais du marché et voilà que j’entends jouer de la musique dans les rues de Neuchâtel. Une musique agréable sous forme de jazz. Le son du saxophone semble me dire qu’on se connaît ; la mélodie me dit qu’il faut que j’aille voir les musiciens.

Je m’approche et oh, surprise ! c’est Gilles Rémy avec ses musiciens ! Je leur dis que j’ai utilisé pour mon dernier spectacle leur interprétation de Roses de Picardie et que j’ai mis leur nom dans le journal qui en a fait l’annonce. M. Rémy plaisante et me dit que j’ai fait leur renommée. En fait, il n’a pas besoin de moi pour cela. Il est connu depuis des années. Un photographe qui était aussi dans l’auditoire lui a dit qu’il le connaissait depuis des années, alors qu’il habitait à Lausanne.

Gilles Rémy a eu l’élégance de jouer la chanson pour moi ; alors, j’ai pris la photo que voici pendant qu’ils l’exécutaient :

20181020_120706_resized

Ces dernières années, je me rapproche de ma ville et elle me le rend bien. C’est ainsi que lors de mes passages ou promenades en ville, je rencontre des musiciens dont la musique me dit qu’elle est faite pour moi. Cette fois-ci, c’est un peu différent. J’avais acheté à Rémy un CD il y a deux ou trois ans, selon mes souvenirs, mais c’est l’instrument plus le quelque chose que les musiciens dégagent qui m’ont dit qu’on se connaissait et qu’il fallait que je me rapproche d’eux. D’ailleurs, les gens qui écoutaient, étaient tous sous le charme ; il se dégageait une atmosphère différente de celle qui émane de gens qui s’arrêtent pour passer le temps ou par politesse ; je n’arrive pas à définir ce quelque chose, mais certainement qu’il y avait du plaisir !

Je remets la photo de la danse du spectacle qu’on va reprendre lors de nos spectacles destinés à des invités. Nous l’avons présentée en lumière noire.

Diapositive2
Roses de Picardie

Liens avec :