@articulations – jouons avec elles

En cette période sanitaire si particulière, je propose une version dehors, en ville ou au bord du lac. Lors de la dernière saison dans le cadre de Midi Tonus, le cours a eu trois versions : en salle, via WhatsApp et finalement en ville. C’est une période qui permet à notre capacité d’adaptation de trouver des solutions et c’est fort intéressant, car le corps fait cela tout le temps ; seulement, on n’y pense pas. C’est un beau sujet de discussion.

Alors, les articulations ; il y a bien des façons de les travailler, de les mobiliser, de les faire bouger  : en position assise, debout, au bureau, en file d’attente. Et comme les choses ne sont jamais séparées, on travaille les chaînes musculaires, l’ossature, les fascias, les méridiens. La pensée joue un rôle primordial.

Pour cela les objets de notre quotidien ou même le mobilier urbain, un pas de porte, une colonne, peuvent devenir des outils de travail.

Pratiquement : on fait bouger les articulations dans tous les sens, en prenant conscience de leur structure, de leur anatomie, des possibilités de chacune et de la façon dont nous l’utilisons. C’est un travail minutieux mais il peut aussi être amusant, et le plaisir, on le sait, est un élixir pour le cerveau !

Nous avons un corps et prenons pour acquis son fonctionnement. Ce n’est que lorsque quelque chose ne va pas qu’on se demande comment cela se fait que…

Les articulations sont comme toute chose, il faut en prendre soin :

  • une serrure, on la nettoie, on la huile ;
  • une porte, on ne la tape pas ;
  • un livre, on ne le laisse pas ouvert ;
  • un crayon, on le taille ;
  • etc.

Entre 200 et 360 : c’est le nombre de nos articulations.

La mobilité du corps va de pair avec celle de l’esprit, on le sait. Cependant, les routines, même dans le mouvement, peuvent mener à une certaine rigidité. La pluralité est toujours saine.

Ce cours, comme tous ceux que je donne, est personnalisé. En effet, chaque participant amène son monde, on le visite ensemble et on essaie de voir où l’on peut agir. On peut faire un parallèle avec le verbe être, il se conjugue simplement, mais il décrit une infinité d’états.

En plus, ce cours permet à tout un chacun de se faire son propre repertoire et donc de posséder un outil à sa mesure.

Une des choses que j’aime dans ma vie ce sont les coïncidences dues à ce hasard qui fait si bien les choses, hasard qui n’en est pas un. Voilà donc que j’achète un livre sur des expressions françaises « Ma grand-mère disait toujours ça… » et en le feuilletant « au hasard » je tombe sur l’explication suivante : Le mot nerf est issu du latin « nervus » qui signifie « ligament » au sens propre, «  force et vigueur » au sens figuré. Le ligament est réellement fort, puisqu’il lie les os entre eux. Cela tombe bien, le sujet fait partie du cours et tout est lié, on peut faire des liens avec toute sorte de domaines !

En bas de la liste des liens, je mentionne la plateforme du Dr Benoît Lesage, médecin du sport chez lequel je vais en formation continue au sujet des chaînes musculaires et articulaires.

Pour laisser un commentaire, deux façons de procéder :

  • directement par courriel (voir contact sur ma page d’accueil) ;
  • si vous avez une plateforme WordPress, vous pouvez facilement l’insérer au bas de cette page.

Liens vers :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s