Rencontres particulières 6 : Paul du Marchie van Voorthuysen

For those friends who speak English, here is the link for the English version.

L’émission « Passe-moi les jumelles » a tourné un reportage sur un personnage hors du commun, le philosophe Paul du Marchie van Voorthuysen et présenté cet automne à la télévision suisse romande. J’ai été très impressionnée par cette personnalité si hors de notre époque qui court après la rentabilité, les choses superficielles et vite consommées. J’ai été enthousiasmée de savoir qu’un être aussi plein de talents et si simple en même temps vive dans un endroit pas si lointain du mien.

Arrivée. Je me suis dit qu’il fallait que j’aille le voir. J’ai aussi pensé que je devrais aller avec mon élève de danse de 15 ans parce qu’une rencontre avec lui ne pouvait que lui faire du bien. M. du Marchie a 95 ans, des articulations, un physique et un esprit parfaitement sains. Son être respire la bienveillance bien que son oeil soit perçant . Il semble dire : soyez en harmonie avec vous-même et vous irez bien ; l’âge ? Je ne sais pas ce que cela veut dire, je vais chaque année dans le désert, en Inde, au Japon ou à New York, j’exerce plusieurs métiers, je ne connais pas l’ennui ; il est aussi celui qui dit : je pratique une philosophie qui m’est propre et qui me rend libre, indépendant de toute croyance, je n’ai peur de rien et ne possède rien de valeur au sens qu’on donne habituellement à ce mot.

M. du Marchie habite avec sa compagne, Nicole, laquelle exerce elle aussi plusieurs métiers, dans un endroit magnifique près du lac Léman et entouré de montagnes, Le Liboson, près de Haut-de-Caux. Nous sommes allées aujourd’hui, samedi 15 décembre 2018. Il y avait de la neige sur le chemin. Voici quelques images :

20181215_110041
20181215_112455_resized

En prenant des photos le long du chemin, je me disais que je me trouvais comme dans un conte de fées où il y avait des tentations sur le passage (paysages plus beaux les uns que les autres) auxquelles je cédais au lieu de me rendre tout de suite à l’endroit où je savais que j’allais rencontrer un être comme il en existe peu, un de ces êtres que tout le monde devrait rencontrer. Mais, je me disais aussi que cet endroit lui correspondait bien !

Visite. Nous avons eu de la chance. Nous avons été accueillies les bras grands ouverts par M. du Marchie et sa compagne qui partage sa vie depuis trente-cinq ans. M. du Marchie a été notre cicérone dans ce qui fut une ferme et qu’il a mis vingt-cinq ans à transformer en une demeure médiévale avec toutes les commodités modernes. On ne peut pas tout citer, mais il y a la porte en granit qui pèse 480 Kg, qui s’ouvre et se ferme soigneusement, en épousant le mur, sans bruit grâce à un système hydraulique fabriqué par lui ! et qui mène à la crypte égyptienne également creusée et sculptée par lui afin d’y installer la copie exacte d’une statue égyptienne qui baigne quotidiennement dans la lumière.

Chaque partie de la maison a été soigneusement étudiée et aménagée. M. du Marchie nous a encore montré un château médiéval miniature fait pour une enfant de dix ans qui a passé une année chez lui. Ce château a été fait en deux mois ! C’est à peine croyable. En effet, la fillette ne voulait pas d’une simple maison de poupées, mais d’un château et M. du Marchie en a fait un où tout est une réplique d’un vrai château. Tout fonctionne : le feu où l’on peut chauffer de l’eau, le puits d’où on peut la puiser, les gardes qui se chauffent sur le haut de la tour, une presse de Gutenberg, les meubles, et j’en passe. En plus, ce château est fait sur un mécanisme qui permet de le faire pivoter.

20181215_122553_resized
20181215_123425_resized

Comme on le voit, chaque objet est une réplique d’un élément réel. On y voit même M. du Marchie qui joue de l’orgue, ce qui correspond aussi à la réalité, étant lui-même organiste. De plus, à sa gauche il y a la reproduction miniature d’un vitrail fait par lui et qu’il a dans sa maison !

Copie de la statue de Nefertiti qui se trouve au musée de Berlin.

M. du Marchie possède également une bibliothèque avec des ouvrages uniques, dont le seul exemplaire du Livre des Nibelungen ( Das Nibelungen Buch) écrit par Thea von Harbou et dont sa compagne est la seule personne à l’avoir traduit en français, sur du papier parchemin fait par M. du Marchie lui-même et relié en cuir, reliure également faite par lui ! Ce livre fait partie de son enseignement philosophique. Voici une page avec l’écriture gothique et des enluminures.

20181215_124333_resized

Le thé. À la fin de la visite, nous avons été conviées à prendre le thé avec ce couple si particulier dont j’ai pu prendre une photo.

20181215_133956 2

Une danse. Nous avons été ravies de cette rencontre qui va nous marquer. Avant de partir, nous avons eu l’honneur d’interpréter notre danse « Les Souffles » sur une musique de Vivaldi.

20181215 Les Souffles
Le souffle est là avant notre arrivée, il est là pendant notre existence et il est là après notre départ.

Elle a été bien accueillie et j’ai eu la surprise de recevoir un cadeau des mains de M. de Marchie, un CD « Reflets d’infini », improvisations de Jean-Philippe le Trévou sur l’orgue du Liboson.

Je précise que M. du Marchie et sa compagne limitent le nombre de leurs visiteurs. Alors, c’est tout un symbole pour nous !

Autre moment particulier. Lors de cette visite, il y a eu un autre moment particulier. J’ai apporté, en signe de remerciements, un signet, fait par moi, pour chacun. Au moment où je préparais mon présent, j’ai pris soin de prendre divers modèles dont certains à double pour le cas où ils aimeraient le même dessin. Il se trouve qu’il y en avait un dont je n’arrivais pas à trouver un second exemplaire. J’ai dû chercher dans mes réserves et j’en ai trouvé un autre. Ce qui est fantastique c’est qu’ils ont choisi ce modèle-là, sans se concerter, quasiment instantanément ! Là, j’ai été projetée dans une autre dimension !

*****

Liens vers :

2 réflexions sur “Rencontres particulières 6 : Paul du Marchie van Voorthuysen

  1. Je viens tout juste de découvrir ce philosophe et sa compagne. J’aime la simplicité de votre article et la beauté de cette rencontre. Lucette de Guadeloupe

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s