Histoires de départ au ciel.2

C’est l’histoire d’un couple, dont le mari part au ciel.

Ils ont vécu longtemps ensemble, dans les 50 ans. Il émanait du monsieur une autorité certaine. Il avait des idées issues de longues recherches dans le domaine ésotérique et il était une bibliothèque ambulante dans divers domaines. Vers la fin de sa vie, il a assisté aux changements que nous voyons et s’est senti désabusé par les voies empruntées par la société actuelle. Il avait espéré apporter un mieux à ce monde…

Il faut ajouter qu’Il s’était toujours senti à part, dans sa famille, dans la vie, et au moment de quitter ce monde, il constate que. certaines de ses convictions sont mises à mal. Cela l’avait destabilité, mais, Il avait fini par en rire et sa phrase favorite était devenue « cela n’a pas d’importance ». J’ai quand même pu le remercier pour tout ce que j’ai appris de lui et pour ce qu’il avait appris aux autres.

C’est une chance que de pouvoir parler avec quelqu’un qui est près de quitter ce monde et d’avoir un échange de pensées sur une même longueur d’onde. C’est ainsi que nous avons parlé du physicien Jean-Pierre Garnier Malet et que j’ai vu le monsieur devenir plus gai, retrouver une certaine brillance dans le regard.

Le monsieur est maintenant au ciel est il aura découvert les derniers mystères qui lui avaient échappés.

Je rencontre sa femme aujourd’hui, et elle me dit que bien qu’elle soit submergée par un tas de démarches et des papiers à remplir, elle reprend sa personnalité, elle se sent redevenir elle-même.

Comme je le dis plus haut, le monsieur avait une certaine autorité et sa femme lui avait laissé le champ libre. Au moment où elle a vu que son mari perdait pied dans ce monde si irrationnel, elle l’a encore soutenu en s’oubliant. « Mais, ajoute-t-elle, je l’ai fait spontanément, c’est maintenant que je le vois ». Je lui dis que c’est par amour qu’elle a agi ainsi.

Elle me dit aussi qu’elle a trouvé des petits mots qu’il lui avait écrits pour la remercier de tout ce qu’elle faisait pour lui bien qu’il ne les lui ait jamais donnés. Je trouve cela beau. Il arrive, effectivement, qu’après le départ que quelqu’un on trouve une chose ou une autre qui nous apporte une réponse, même des mots rapportés par une personne et c’est une sorte de message direct. Je trouve cela magnifique.

Elle se dit contente d’avoi pu parler avec son mari de façon profonde et claire avant son départ ; elle l’a remercié tant pour les bons que pour les mauvais moments. Elle se dit que tout cela fait grandir. Je lui dis alors que son mari lui a fait le cadeau de partir avant pour qu’elle puisse se retrouver. Je vois alors un sourire, un joli sourire, un sourire plein de lumière, se dessiner sur les lèvres de la dame, laquelle dit : « Je n’avais pas pensé à cela ». Je me dis, voilà pourquoi je me suis arrêtée aujour’hui pour parler avec elle. Ce sont des idées que le monde d’ailleurs m’a transmises pour elle. Nous nous séparons dans une sorte de félicité.

Lien vers :

Pour laisser un commentaire, deux façons de procéder :

  • directement par courriel (voir contact sur ma page d’accueil) ;
  • si vous avez une plateforme WordPress, vous pouvez facilement l’insérer au bas de cette page.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s