Révision de textes 2 : synchronicités

Les choses s’enchaînent toutes seules à nouveau dans ma vie. J’ai vécu longtemps ainsi et puis, je suis passée par une drôle de période, pas uniquement composée de difficultés, mais quand même…

Ma vie reprend du vif et c’est un immense plaisir. Au mois de février, le Théâtre du Pommier, anciennement le Centre culturel neuchâtelois, a fêté ses 50 ans. Mon ami, parti au ciel il y a près de dix ans, André Oppel, a été son premier directeur artistique. Les choses ne se sont pas bien passées lors de son départ à ce qu’on appelle la retraite. Mais, on ne refait pas l’histoire et on prend ce qui est. J’ai été invitée à cette célébration. Il y avait, comme moment théâtral, une conférence extravagante écrite et déclamée par le comédien français Pierre Cleitman. Titre: Quiprocos & Imposteurs divers avariés. C’est tout un jeu entre l’apparence, la méfiance envers les apparences et comment il faut ses méfier de sa propre méfiance, mais même là, des quiprocos peuvent s’installer et des faux faire leur apparition. C’est absolument remarquable. Il y est question de deux hommes avec une barbe, l’un a une longue barbe et l’autre une barbe courte. Pierre dessine les portraits. Lequel des deux personnages a la plus longue barbe ? Il vous faut écouter la conférence pour le savoir.

Bon, quand on sait qu’il faut se méfier des apparences… On se dit que c’est la petite barbe qui est la plus longue (en effet, celui qui apparemment a la plus longue barbe, lorsqu’on le rase a un menton très très long… ) ; puis, on découvre qu’en fait, celui qui porte la petite barbe utilise un postiche ! Absolument remarquable.

J’ai une élève de danse qui a 15 ans et qui aime l’écriture. J’ai demandé à Pierre de me faire parvenir son texte pour qu’on le lise pendant notre cours. J’ai alors appris qu’il présenterait d’autres conférences sur le territoire helvétique ces temps-ci. Je suis donc allée à Lausanne avec mon élève pour écouter L’esprit du labyrinthe dans le cappucino européen et aujourd’hui, je suis allée à Bâle, j’avais pourtant hésité à me déplacer si loin, écouter L’humour du râleur est-il toujours en retard ? Fascinant aussi.

Alors, les synchronicités ? C’est que malgré que le climat ait été quelque peu tendu avec le directeur du CCN, je sois allée à la célébration, que j’y aie rencontré Pierre Cleitman, qu’il écrive des textes intéressants et qu’aujourd’hui, alors que j’avais hésité à aller à Bâle, j’y sois allée en me disant que je devais y aller, que c’était normal d’y aller tout en me disant que c’était curieux que j’y aille… et qu’il me dise, à la fin de la conférence, qu’il va me envoyer ses textes pour que je les révise. C’est magnifique ! Voilà, j’ai la réponse à mon déplacement. De plus, cela tombe bien, je suis en train de finir de réviser un livre sur les fréquences vibratoires.

Autre chose, il n’y avait pas beaucoup de chances pour que Pierre C. écrive sur Jung et la synchronicité. Et pourtant il l’a fait (il se trouve que je suis aussi allée à Berne dans le but d’écouter Pierre, mais n’ai pas trouvé le bon endroit. Ce sont des choses qui arrivent. Pour la peine, a dit Pierre, quand vous viendrez à Lausanne, je vous donnerai l’un de mes livres !). Donc, de retour dans le train, j’ouvre le livre et tombe sur Jung et la synchronicité. Là, je ne me dis pas que c’est curieux, mais que c’est normal d’avoir des synchronicités dans sa vie et que ma vie est sur les bons rails. Je me permets de citer Pierre : « La synchronicité » étant selon le psychologue zurichois Gustave Jung qui en a forgé le concept (il n’était pas cheminot, mais aimait beaucoup voir passer les trains – C’est le moment de préciser que c’est un extrait de la conférence extravagante « L’amour platonique dans les trains », d’où la mention des cheminots -) la perception de coïncidences remarquablement subjectives dégageant un sens remarquablement objectif combinée avec la perception de coïncidences remarquablement objectives engageant un sens remarquablement subjectif. Pour le dire plus simplement c’est quand le réel nous parle à nous personnellement et que ce qu’il nous dit nous sommes littéralement ravis de l’entendre. »

Pourquoi Jung ? Par ce que je suis une formation de dynamique mentale, que son inventeur, Bernard Michel Boissier (BMB), l’a rencontré et qu’il parle de synchronicités. Lors de la conférence Histoires inédites sur l’alchimie – quand le savoir et la sagesse rejoignent la science, BMB dit que Jung serait allé à un séminaire qui  réunissait les alchimistes héritiers de ceux de la Renaissance, en Bavière, en 1934. Le thème avait été  » Les Trois Mondes » et Jung en est sorti avec les notions suivantes :

  • l’inconscient collectif
  • les archétypes ;
  • la synchronicité ;
  • l’animus et l’anima.

C’est absolument fascinant de connaître l’histoire des gens, des choses (la conférence est actuellement sur youtube). En plus, on vient d’ouvrir le musée Jung dans sa propre maison à Küsnacht. Par ailleurs, le livre sur les fréquences vibratoires que j’ai mentionné plus haut parle du « Soi » au sens jungien et que je me suis plongée chez Jung pour mieux comprendre cette notion qui englobe l’être spirituel, physique et mental.

Et là, avec ces synchronicités, je me retrouve, je me retrouve au sens où je me sens à nouveau bien ancrée au sol, moi qui aime faire différentes choses apparemment sans lien entre elles et quand elles se relient sans que je le fasse volontairement, c’est le signe que tout va bien !

Puis, j’ai rencontré le physicien Jean-Pierre Garner Malet qui a une autre façon d’expliquer les synchronicités, il y a une autre dimension qui s’introduit, celle de la pensée et de son rôle créateur. C’est une façon plus logique, plus compréhensible, plus à la portée de tout en chacun.

Liens vers :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s