L’enseignement de la danse et la lecture partagée avec les élèves…

Il arrive que mes élèves et moi lisions les mêmes auteurs, les mêmes livres. Cette fois-ci, la nouvelle petite élève de cinq ans et qui parle russe, m’a amené un livre sur l’anatomie. Il se trouve que l’anatomie est l’un de nos sujets de discussion et elle était très fière de me montrer son livre. Je l’ai trouvé intéressant et  ai commandé la version en français. Comme cela, nous pouvons faire des parallèles et comparer les traductions.

C’est ainsi que selon la langue, le titre change :

  • Original, langue anglaise : Look inside your body ;
  • Traduction française : Le corps humain :
  • Traduction russe : Секреты Человека (Les secrets de l’être humain).

C’est intéressant de voir combien un titre varie en fonction du public, de la culture. C’est l’occasion de faire voir aux élèves qu’une même chose peut être vue différemment.

Diapositive2
Diapositive3
On voit les images avec des rabats sous lesquels on trouve des explications supplémentaires. C’est très bien fait.
Diapositive3
Version en russe

En ce qui concerne mon élève de 15 ans, nous discutons de la vie, des choses qui nous arrivent, du pourquoi elles nous arrivent, de ce que nous pouvons y faire ou pas. Qu’est-ce que la conscience, le Soi (au sens jungien) ? Comment avoir confiance en soi ? Qu’est-ce que la vibration de la matière, de nos particules ? Qu’est-ce que le rayonnement de chacun ?

Ainsi, l’autre jour, je reçois mon élève dans mon studio par la lecture d’un passage du livre « Le hasard n’existe pas » de Karl Otto Schmidt. Elle a dit que c’était justement un thème qu’elle venait de traiter à l’école et que cela l’intéresserait de lire le livre. Le hasard, ce fameux hasard qui n’existe pas, a voulu qu’elle ait assez d’argent pour aller tout de suite chez le libraire Payot et puisse s’acheter le livre.

L’autre jour, elle m’a dit que si au début elle pensait que l’auteur racontait ses propres « trucs », elle commençait à le trouver intéressant. Voici le livre en question :

Diapositive4

L’autre livre qu’elle est en train de lire est le suivant :

Exemplaire que l’auteur m’a offert.

Mon élève trouve que les jeux de mots que Pierre utilise, invente, sont excellents ! La chance nous a souri et quelques mois plus tard, Pierre est venu à Neuchâtel présenter l’une de ses conférences. Nous y avons été invitées et maintenant, mon élève a son propre exemplaire.

Racontant à mon élève que mon ami avait été un admirateur inconditionnel de l’écrivain, journaliste et humoriste français Alphonse Allais et que j’avais été heureusement surprise de voir que Pierre Cleitman l’avait cité dans l’une de ses conférences, elle me demande de lui dire deux mots sur lui. Je lui dis qu’il avait beaucoup d’humour, humour un peu absurde, qu’il avait vécu dans la seconde moitié du xixe siècle (note en bas de page au sujet de l’écriture des siècles), qu’il avait été un très grand connaisseur de la langue française et qu’il est considéré comme l’un des plus grands conteurs de notre langue. Il ne lui en a pas fallu plus, elle aime ce genre et m’a demandé de lui prêter les livres de mon ami !

Le père de mon élève a hérité de la bibliothèque de son oncle qui avait été chimiste et un homme fort cultivé. L’autre jour, elle m’a dit qu’elle ne choisissait pas seulement des livres pour le titre ou l’extérieur, qu’elle était curieuse de savoir ce que certains livres avec des couvertures « vieilles » contenaient. C’est ainsi qu’elle est tombée sur » La Philosophie de Newton » par Léon Bloch. Or, quelques jours auparavant, j’avais lu des paragraphes sur la philosophie de Newton dans un livre que je révisais. Il m’a semblé que Newton me faisait signe et mon élève me l’a prêté !

Diapositive6
Le dos du livre »La Philosophie de Newton »

En fait de « vieille » couverture, il s’agit d’un ouvrage édité par Félix Alcan à Paris en 1908. L’oncle de mon élève a dû le faire relier, le livre est en parfait état ! Il n’a rien de « vieux » dans mon sens à moi.  La plupart des chapitres traitent d’algèbre et de mécanique, mais il y en a deux qui m’intéressent :

  1. Les idées métaphysiques de Newton;
  2. Voltaire et Newton.

Je remercie le grand-oncle de mon élève d’avoir pensé à moi sans le savoir ! Bien que peut-être qu’il le savait… Le temps est une drôle d’histoire.

Note : les siècles s’écrivent en petites capitales, mais cette plateforme ne les reconnaît pas.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s