Paul du Marchie van Voorthuysen : peculiar encounter.6

TEXTE EN FRANÇAIS ICI

Seldom a translation corresponds to the feelings and meanings of the author. So, I write the article again keeping as close as possible to the French article I wrote. There is a Swiss TV programm that makes interviews to very special people and this time it was with Mr du Marchie, the philosophe. I was really impressed by this personnality so far of our times where most people run after money, profit, superficial things that don’t last. I was enthusiastic to know that such a talented human being was living in a place not too far from mine.

Arrival. I told myself that I had to get in touch with him. I also thought that I better go with my teenager ballet student because it could bring her only good things. Mr du Marchie is 95 with articulations, a physical body and spirit in perfect conditions ! When you look at him, benevolence (it is more than kindness) emanates from him although you notice that his glance is acute ; he knows immediately who you are. You also have the impression that he is telling you : be in harmony and everything will go right for you. Age ? I don’t konw what you mean by that. Every year I go either to the desert, to India, Japan or New York ; I practice different activities, I don’t know what boredom means. He is also the one who says : I practice a philosophy which is of my own and that makes me feel free, independent of any believe, I don’t fear anything and don’t possess valuable things, according to what people believe value means.

Mr du Marchie lives in the countryside with Nicole, his wife and friend, who also practices different activities, in a magnificent place surrounded by mountains next to the Lake Léman in a place called « Le Liboson », next to Haut-de-Caux. We went on December the 15th 2018. There was snow. Hereby some images :

As I was taking the pictures along the way I was telling myself that I was like in a fairy tale where there are temptations to which I yielded instead of going straight to the place where I knew I would meet a being, one of those who seldom come to the Earth. But, at the same time I knew that the landscaping was alike him.

Visit. We were lucky. We were welcomed with open arms by Mr. du Marchie himself and his companion who lives with him since 35 years. He was our ciceronne in his home which was a former farm and that he transformed in 25 years into a medieval kind of kingdom with all the modern amenities. I cannot mention everything, but there is a granite door of 480 kg that closes perfectly matching with the wall thanks to a hydraulic system made by himself ! and that leads to an Egyptian crypt dug and carved also by him in order to put the exact copy of an Egyptian statue that is bathed by light all the time.

Every single part of his house has been carefully studied and arranged. Mr du Marchie showed us also a miniature medieval castle made for a ten years girl who spent a year at his place. He made it in two months ! You can hardly believe it. In fact, the little girl didn’t want a simple dollhouse, she wanted a castle. And Mr du Marchie made the replica of a real castle. Everything works : the fire where you can boil water, the well where it can be drawn, the guards who can get warm at the top of the tower, a Gutenberg press, furniture and so on. On top of that the castle has been constructed on a mechanism that allows it to turn.

As you see, every element is the replica of a real one. We can even see Mr du Marchie playing the organ, which again corresponds to the reality as Mr du Marchie is an organist. You also have at the left hand a stained glass, which is the replica of the one he made for his house !

Here you have the copy of the original statue of « Nefertiti » that is in the Museum of Berlin.
Here we have a tank (?) with a crossbow that fires exactly at 3 m !

Mr du Marchie possesses in his library books that almost nobody has. For instance, he has the only copy of « The Nibelungen Book » (« Das Nibelungen Buch) written by Thea von Harbou; his wife is the only person who has ever translated it into French on parchment paper, also made by him ! This book is used for his philosophical teaching. Hereby you have a page with Gothic writing and illuminations.

Tea. At the end of the visit we were invited to have a cup of tea with this so peculiar couple. I managed to take a picture of them.

A dance. We really enjoyed our visit and it is certainly a turning point for us. Before leaving we interpreted one of our dances  » Les Souffles (Breaths) » on a music of Vivaldi.

It was well apreciated (Mr du Marchie said that the movements were significant and poetic) and he made me a surprise when he gave me the CD « Reflets d’Infini », improvisations by Philippe le Trévou, on the organ of the Liboson.

I underline that Mr du Marchie limits the number of people he receives and that for us is a strong symbol.

Another peculiar moment. I had brought for them bookmarks made by me. Whenever I give such a present I use to take different models so that the person can make his choice. So, I was choosing different models but couldn’t find a second for one of them. I felt I had to have two. And I was right because when our friends saw the bookmarks, both of them, almost at the same time, chose this model. I felt that we were in another dimension !

For a coment, there are two ways :

  • directly by email, here : contact ;
  • if you have a WordPress website, you can easily insert your comment here down.

Links to :

Zully photographie son élève ado.1 et un décor du studio « Cave perdue »

J’ai trouvé deux troncs d’arbre de décoration chez Globus. Je les ai trouvés magnifiques et je me suis dit qu’ils iraient très bien dans mon studio. Pour faire quoi ? Je n’en sais rien. Je savais seulement que leur place était dans mon studio.

Mon élève adolescente est arrivée pour son cours, nous avons discuté de diverses choses et elle a eu besoin de faire des étirements musculaires, ceux que le Dr. Benoît Lesage nous a montrés. Elle les aime beaucoup, elle ressent leur effet. Je l’écoute et nous étirons nos muscles.

Tout à coup, je m’aperçois que les troncs en arrière-plan créent un fond magnifique pour des photos. Je prends mon téléphone portable et prends mon élève en photo. Voici un premier résultat. Les photos ne sont pas toutes très nettes, mais c’est un premier essai.

20190125_192720_resized_1 tb
20190125_193833_resized_2b
20190125_193044_resized_2b
20190125_193016_resized_1b
20190125_193337_resizedb

Commentaire, deux façons de procéder :

  • directement par courriel (voir contact sur ma page d’accueil) ;
  • si vous avez une plateforme WordPress, vous pouvez facilement ajouter un commentaire.

Lien vers :

Réflexologie pour les enfants

Sous-titre : La réflexologie ou viens découvrir les lignes de téléphone qui parcourent ton corps et que tu peux appeler depuis tes pieds.

Mon expérience : cela fait des années que j’enseigne la réflexologie aux enfants. J’ai remarqué un changement parmi eux. Au début de l’activité, quand je demandais quel était leur prénom et ce qui les avait poussés à venir passer deux après-midis avec moi alors que c’était les vacances, bien souvent j’entendais : c’est ma maman qui a voulu, ou même, je ne sais pas. Depuis quelques années, j’entends : on m’a déjà fait des massages – ma mère ou une de ses copines en fait – ma maman voudrait que je lui en fasse – j’ai un problème X de santé . C’est un vrai changement !

Résultats :

  • En général, l’activité se déroule dans une salle de classe. D’habitude, je ne mélange pas les âges. On ou je ne parle pas de la même façon à un enfant de 8 ans qu’à un enfant de 12 ou 15 ans, ces derniers étant considérés déjà comme des adolescents. Mais, on ne fait pas toujours comme on voudrait et finalement c’est enrichissant pour tout le monde. Je n’ai jamais eu de problème à cet égard, l’ambiance a toujours été agréable, aucun d’entre eux n’a trouvé à redire parce qu’il devait « travailler » avec quelqu’un qui n’était pas de son âge. C’est un succès !
  • L’autre succès, c’est qu’à la fin de l’activité tous les participants ont appris des choses sur leur corps et ont appris à être indépendants, en tous les cas dans le domaine de la réflexologie. C’est important de savoir qu’on peut faire des choses pour soi, quel que soit notre âge. Il est évident que ces enfants savent se lacer les chaussures, par exemple, mais ils n’ont pas assez conscience du fait qu’ils sont plus indépendants qu’ils ne le croient. Ce cours leur donne confiance en eux, eux pour qui le monde est si grand et dont ils dépendent tellement ; c’est un pas en avant vers l’indépendance.

Remarque : auparavant, l’activité se déroulait sur deux après-midis et on avait le temps de passer chez un pharmacien qui nous disait comment on composait une huile de massage, ou les enfants racontaient comment ils avaient pratiqué la veille. Puis, l’époque du zapping est arrivée… Les enfants ne veulent plus s’inscrire à des activités qui durent deux jours (deux après-midi) ou plutôt, les parents ne les inscrivent plus de cette façon. Il est sûr que lorsqu’on répète quelque chose, on l’apprend mieux. Tout le monde le sait, et pourtant…

Diapositive22

De la relativité des choses : c’est aussi un résultat, un succès pour moi ; les enfants apprennent qu’il y a une relativité.

En effet, il y a bien des façons de reproduire en images et par écrit les points de réflexologie. J’ai ma méthode, celle que j’ai apprise et que je me suis appropriée et celle d’autres personnes et elles donnent, toutes, des résultats. Cela peut laisser perplexe de savoir que l’on presse ici pour soulager une douleur et qu’une autre personne presse ailleurs pour la même chose et que l’effet soit le même ! On peut alors réfléchir et se dire qu’au tout début nous n’étions qu’une seule cellule et qu’elle s’est multipliée. Ce qui ne marche pas, c’est de presser n’importe où tout en sachant que ce n’est pas le bon endroit.

En BD : voici celle que mon ami, André Oppel, parti au ciel a fait pour les enfants quand il participait à mon activité :

Diapositive04
Commentaire, deux façons de procéder :
directement par courriel (voir contact sur ma page d’accueil) ;
si vous avez une plateforme WordPress, vous pouvez facilement ajouter un commentaire.

@3m.ossature : apport des participants 1

Quel que soit le domaine dans lequel je travaille et-ou m’investisse, je trouve remarquables les apports directs et indirects des participants.

Ainsi, lorsque j’essayais de faire comprendre que nos os sont construits, à leurs extrémités, de sortes d’arches afin de les rendre plus résistants que s’ils avaient été totalement remplis de matière et aussi plus souples, puisqu’ils s’adaptent à nos positions, l’une des participantes, Sophie, a vu surgir en elle une cathédrale. J’ai cherché une image et cela donne :

Diapositive19

J’aurais voulu l’image dune voûte. Je devrai le faire la prochaine fois que j’irai dans une cathédrale.

En sortant du cours et en pensant à mes os, j’avais des cathédrales partout. C’était magnifique.

Aujourd’hui, j’ai mis l’accent sur la façon dont on pouvait entrer dans les os au moment où on fait la résonance. On a parlé d’imagination et d’imaginaire.  La différence ? Il faut savoir que tous les mots qui finissent en « tion » sont en relation avec l’extérieur :

  • L’imagination, on la crée. On fabrique une image. On s’imagine la chose.
  • Imaginaire : elle sort du dedans. Elle nous apparaît sans que la volonté n’intervienne.

Pour la séance, on avait le choix entre plusieurs possibilités :

  • voir l’os tout blanc et imaginer que ses différentes cellules vibrent ;
  • voir l’os en lien avec les différents autres tissus du corps et donc si on fait résonner l’os, le reste va aussi résonner ;
  • laisser venir une image qui va surgir en nous ;
  • imaginer qu’on n’est que du vide, laisser venir une image et la laisser vivre en nous.

Résultat : une des participantes a vu des petites bulles de toutes les couleurs qui se promenaient ; un autre a vu les phrases de son travail qui s’y promenaient. Là on s’est dit qu’il était important qu’elles aient de la place et puissent circuler librement. Chez moi, il y avait ce fameux vide où de touts petits points se promenaient dans le vide et cherchaient leur bonne place. Là, j’avais choisi le mode, car en général, je laisse la chose venir et ce sont des fleurs de différentes couleurs qui apparaissent.

C’est très poétique, ces petites bulles et ces phrases. C’est le genre de choses qu’on ne peut pas inventer tout seul. Cela me comble !

Voici deux illustrations :

Fémur 1003
Fémur 1002

Conscience des os. Quand on donne un cours, on ne sait pas ce que cela peut susciter chez l’autre. C’est ainsi que l’une des participantes a eu une sorte de révélation en prenant conscience que ses os avaient été endormis pendant longtemps et que maintenant ils étaient réveillés. Elle ne peut pas donner une explication claire, elle suppose que c’est lorsqu’elle a procédé à des tapotements sur les os qu’une vibration subtile a fait office de caisse de résonance. C’est beau et cela me fait penser à « La Belle au bois dormant ». En l’occurrence, c’est elle-même qui est son prince !

Plusieurs façons de s’adresser au corps. Il est clair qu’il y a bien des techniques et que parfois elles sont complémentaires. Cette fois, l’une des participantes, Nathalie, a parlé de la relaxation que provoquait le fait de mettre un bâton le long des muscles dorsaux. André essaie et cela lui fait travailler le sinus frontal. Il raconte alors les péripéties incroyables qui lui sont arrivées il y a des années et que le bâton va bien pouvoir l’aider. C’est magnifique !

Comment les aubergines s’arrangent pour se faire remarquer J’ai mentionné que j’allais rendre visite à l’un des écrivains pour lequel je travaille, que j’allais y passer quatre jours et qu’il m’avait annoncé qu’il mangeait essentiellement du cru. Nathalie, l’une des participantes a dit qu’elle avait fait une mousse au chocolat sans crème, sans oeufs, sans sucre (j’ai bien cru qu’elle allait dire aussi « sans chocolat » !). Toutefois, la base est l’aubergine. Tout le monde a été curieux d’en goûter… Vendredi suivant, Nathalie arrive avec ses mousses au chocolat. Un délice !

Alors, si je dis que les aubergines se sont arrangées pour se faire remarquer, c’est que les autres participants se sont dit qu’ils allaient faire la mousse à la maison et André a dit qu’il allait planter des aubergines dans son jardin ! Par ailleurs, j’avais raconté à mon élève de quinze ans qui vient à mon cours de danse classique adaptée toute l’histoire. Je n’avais malheureusement pas pensé à lui en garder un peu, mais, elle a dit qu’elle avait dû écrire un texte, je ne me rappelle plus exactement sur quoi, mais son pull dont la couleur était aubergine y était pour quelque chose. Cela lui a rappelé l’affaire aubergine qu’elle a intégrée à son texte. De plus, elle a regardé sur la toile la composition du légume : très riche en vitamines et minéraux. C’est mieux de manger des aubergines que de se mettre de la crème sur le visage ! déclama-t-elle. Alors, qui remercier ? L’écrivain, Nathalie ? Les deux et l’aubergine bien sûr ! Ce qui est aussi sûr, c’est qu’on ne sait jamais à qui on rend service.

Aubergine 2

De mon côté, j’ai aussi acheté une aubergine. Elle vient du marché de Neuchâtel.

Commentaire, deux façons de procéder :

  • directement par courriel (voir contact sur ma page d’accueil) ;
  • si vous avez une plateforme WordPress, vous pouvez facilement ajouter un commentaire.

Lien vers :

Cours pour activités extrascolaires

J’ai organisé des cours destinés à des enfants hors des périodes scolaires.

A ce titre, je collabore avec le « Passeport-Vacances pour les Jeunes de Neuchâtel et environs », lequel s’adresse aux enfants des écoles du littoral neuchâtelois, du Val-de-Ruz et du Val-de-Travers âgés de 8 à 15 ans. Il leur permet, durant deux semaines,à choix, lors des vacances scolaires estivales, de découvrir quantité d’activités dans différents domaines tels que jeux et spectacles, métiers et entreprises, nature et découverte, créativité et sports.

J’y participe depuis une quinzaine d’années avec :

  1. Des oiseaux à la maison ? ;
  2. La réflexologie ou viens découvrir les lignes de téléphone qui parcourent ton corps et que tu peux appeler depuis tes pieds ;
  3. Visitons les chambres du cerveau.

1. Des oiseaux à la maison ? Les oiseaux, comme tout animal, ont besoin de place et d’amour. Les enfants qui viennent chez moi voient une chambre où j’ai construit, avec l’aide de mon ami, une grande volière. Celle-ci permet aux oiseaux de passer à l’extérieur, où il y a une grande cage, au travers d’une ouverture dans la porte-fenêtre. Là, les oiseaux reçoivent la pluie si cela leur plaît, le soleil, le vent et ont des copains moineaux avec lesquels ils discutent. Je les vois aussi picorer la neige et il est arrivé que des oiseaux aient absolument voulu dormir sur le balcon en plein hiver, par -9° ! Je dis « aient absolument voulu », car quand je m’en suis rendu compte, j’ai voulu les faire rentrer, mais une fois que j’étais hors des parages, ils y retournaient. Finalement, j’ai compris. Les oiseaux ont très bien résisté.

Lors de ces activités, les enfants apprennent comment on prend soin d’un oiseau et par comparaison d’un petit animal à la maison, de quelle façon écouter et satisfaire ses besoins dans tous les domaines (social, affectif, d’habitat, etc.). Ils participent aux soins, préparent les assiettes avec la nourriture, changent l’eau des « piscines », remarquent le genre de branches qu’il faut pour que les oiseaux soient en bonne santé et lisent l’histoire de l’origine des canaris.

2. La réflexologie et les téléphones du corps : il m’a semblé que le temps était propice pour initier les enfants à mieux se connaître, à devenir plus indépendants, plus interrogateurs, à mieux dire comment ils se sentent.

Il n’y a plus besoin de présenter cette activité. Les enfants qui viennent ont, pour la plupart eu des massages, connaissent quelqu’un de la famille qui la pratique ou tout simplement en ont entendu parler. Dans mon atelier, ils apprennent à mieux faire des liens entre les différentes parties du corps.

3. Visitons les chambres du cerveau : c’est un autre prétexte pour mieux se connaître. Il s’agit d’aller visiter le cerveau que l’on imagine comme un palais plein de chambres et il y a tellement de chambres, que même un médecin n’arrive pas à les compter !

Le cerveau est un sujet permanent d’études et il semble que l’histoire de la spécialisation des hémisphères du cerveau (droit et gauche) ne soit pas réelle. En tous les cas, il y a des exemples, rapportés par des médecins, selon lesquels des gens qui ont eu un AVC, récupèrent leurs capacités, vivent de longues années et exerçant à nouveau leur métier, Il y a le célèbre exemple du poète et érudit catalan qui vécut aux États-Unis, Pedro Bach-y-Rita, qui a eu un AVC, est resté paralysé d’un côté et qui par des exercices physiques en une année récupéra ses capacités, a rejoué au piano, repris ses cours à l’université, s’est remarié et a vécu sept ans encore. L’autopsie de son cerveau a révélé qu’il n’avait que 3 % de connexions avec le tronc cérébral. Son cerveau endommagé n’avait pas changé, mais les 3 % restants s’étaient formidablement développés !

Diapositive17

Pour laisser un commentaire, deux façons de procéder :

  • directement par courriel (voir contact sur ma page d’accueil) ;
  • si vous avez une plateforme WordPress, vous pouvez facilement l’insérer au bas de cette page.

Liens vers :